SOUS L'OCCUPATION

Avec le 28 mai et la capitulation, l’occupation brutale et criminelle se change progressivement en occupation administrative.

Les blindés ayant pour mission de percer les lignes et d’avancer le plus rapidement possible, l’occupation proprement dite était réservée à l’infanterie mais celle-ci avait un retard énorme sur les unités motorisées.

Il y eut donc une période de flottement entre l’envahissement brutal et le début d’une organisation rationnelle. Mais l’ordre et l’organisation allemandes vont bientôt prévaloir et les réfugiés rentrent chez eux pour y subir une longue occupation, la déportation, le travail obligatoire en Allemagne, le rationnement mais aussi parfois pour y organiser la Résistance que l’envahisseur qualifiera de terrorisme et combattra comme tel.

Nous sommes en juin 1940 et il faudra attendre juin 1944 pour voir renaître l’espoir…

contact : info@batarden.be
Chargement...